Share
jeudi 1 octobre 2015 - 12:30

La rupture de la relation d'affaires

La décision de rupture éventuelle de la relation d’affaires est à l’initiative exclusive du professionnel de l’expertise comptable. Il doit apprécier, en son âme et conscience, en fonction des circonstances particulières, et en prenant en compte les risques qu’il prend en restant en fonction, s’il peut ou non poursuivre sa mission.

Le Conseil supérieur de l’Ordre considère qu’une déclaration de soupçon doit conduire à la rupture de la relation dans la plupart des cas, en considération du serment et du Code de déontologie.